Pourquoi prendre une couverture contre le risque de change ?

risque de change

Si vous travaillez dans une société exportatrice internationale, hors zone euro, vous avez probablement souscrit ou déjà entendu parlé de la couverture contre le risque de change. Celle-ci est disponible sous plusieurs formules et à différents prix.

Ce service proposé par les banques est plus qu’indispensable pour protéger financièrement les entreprises spécialisées dans les opérations internationales hors union européenne. Dans cet article, nous allons vous expliquer en détail en quoi consiste ce service dédié aux entreprises.

C’est quoi le risque de change ?

Il est bien connu que le taux de change des différentes devises fiât ou digitales fluctue constamment, et est donc assez imprévisible.

Le risque de change concerne la fluctuation des taux de change d’une devise comparée à une autre dans un lapse de temps réduit.

La risque de change peut avoir de nombreuses conséquences financières sur les entreprises spécialisées dans les échanges internationaux. C’est pour ça que celles-ci souscrivent des couvertures contre les types de risques de change.

En clair, le changement de la valeur d’une devise peut impacter le coût d’une facture positivement ou négativement, et peut donc faire perdre de l’agent à l’entreprise en question, ou lui en faire gagner.

De nombreux services sont proposés par les banques, ainsi que les compagnies d’assurances pour prémunir les entreprises contre ce type de phénomène très fréquent, et réduire un maximum les pertes.

Qu’est-ce qu’une couverture contre le risque de change ?

Une couverture contre les risques est un service dédié aux entreprises, qui leur permet de se protéger des changements des taux de change. Ce contrat effectue entre une banque et son client qui est l’entreprise, lui permettant de verrouiller le change d’une monnaie par rapport à une autre lors de la signature du contrat.

À lire également :   Peut-on être interdit bancaire à cause d'un découvert ?

Si d’ici le paiement, le cours d’une des deux monnaies augmente ou diminue, cela n’impactera pas le montant engagé dans le contrat. Mais en verrouillant un taux de change, l’entreprise s’engage aussi à ne faire aucun bénéfice même si la valeur de la devise utilisée est en hausse.

Pour vous expliquer plus simplement l’utilité d’une couverture contre le risque de change, voici un petit exemple :

  • une entreprise propose un contrat de vente d’un bien quelconque d’un montant de 10 000 euros à un client américain, qui lui payera en Dollar,
  • le montant de ce contrat est défini avec la valeur des devises selon le taux de change actuel,
  • si au moment d’effectuer le paiement, la valeur de l’euro baisse de 2 à 1 euros, le contrat ne vaudra plus que 5 000 euros.

Lorsqu’une entreprise souscrit une couverture contre le risque de change, le montant de la transaction lors de la signature du contrat est figé, ce qui permettra à l’entreprise d’éviter les pertes dues à la fluctuation du taux de change.

Pourquoi prendre une couverture contre le risque de change ?

Une couverture contre le risque de change permet le verrouillage du taux de change dans une période courte. Ce service est indispensable pour les sociétés exportatrices qui sont hors de la zone euro, et qui sont amenées à faire des transactions avec différentes devises.

Si vous vous posez des questions sur l’utilité de ce service, voici quelques avantages indéniables d’une couverture contre le risque de change pour une entreprise, peu importe l’offre choisie :

  • la marge de bénéfice de l’entreprise sera protégée quoi qu’il en soit, peu importe la fluctuation d’une devise par rapport à l’autre,
  • dans le cas où la fluctuation de devise vous est défavorable, vous n’aurez pas à payer plus que la somme indiquée dans le contrat,
  • vos produits et services seront aussi couverts contre la compétitivité des tarifs.
À lire également :   Pourquoi se couvrir contre les risques de change ?

Mais ce type de service bien qu’il permette de protéger le business des entreprises, il a aussi quelques points faibles.

Par exemple, une entreprise ne pourra pas profiter des bénéfices d’un taux de change qui va en sa faveur, car le montant de la transaction est verrouillé.

Le grand point faible de ce service est que même si l’achat ou la vente est annulé(e), l’entreprise qui a souscrit cette couverture est dans l’obligation d’acheter ou vendre le montant des devises indiqué dans le contrat.

Amandine Carpentier

Partagez