Pourquoi se couvrir contre les risques de change ?

risque de change

Chaque entreprise qui exporte au-delà de la zone euro et réalise des factures avec une autre devise que l’euro, doit faire attention en se protégeant contre les risques de change. C’est une façon de lui permettre de couvrir sa marge commerciale des changements de la monnaie étrangère.

Se couvrir contre le risque de change veut dire protéger l’entreprise exportatrice des changements qui se produisent entre deux devises. Prendre une couverture de change vous permet de geler le taux de change. Toute entreprise a des besoins bien spécifiques concernant son domaine de travail, et c’est en rapport avec ces besoins en question qu’elle doit prendre une couverture de change.

Pourquoi se couvrir contre les risques de change ?

Avant de s’intéresser aux risques de change et à la raison de se prémunir contre eux, il faut que vous sachiez ce que c’est le taux de change. Un taux de change représente la valeur d’une devise avec une autre. Pour illustrer cette brève explication, voici un exemple : à la date du 1 février 2018, 1 euro vaut 1, 25 dollars. Alors, dans le cas où vous vous êtes procuré à ce moment-là des matières premières avec un coût de 100 000 dollars chez un fournisseur se trouvant à l’étranger depuis une région de la zone euro, le coût serait de 80 000 euros.

Il ne faut pas avoir une totale confiance en ces devises, car d’un instant à l’autre, leur coût peut changer d’une manière assez importante comptes tenu des nouvelles économiques. C’est par rapport à ses changements qu’apparaît un risque de change.

Prendre une couverture contre les risques de change vous donne l’occasion de diminuer le risque de change afin de garantir vos marges commerciales qui peuvent fortement être impactées par le changement des devises qui arrive plus souvent qu’on le pense.

À lire également :   Comment trouver la meilleure assurance vie pour vous ?

En tant qu’entreprise exportatrice, il est primordial de se couvrir des risques de change. Il s’agit d’une manœuvre qui est jugée comme appartenant seulement aux spécialistes. Elle est chronophage et coûteuse. En bénéficiant d’un suivi adapté et simple, elle vous aide à gérer les changements que subissent les devises pour protéger les marges commerciales de l’entreprise.

Les avantages

Pour que vous n’ayez pas à subir des retombées concernant le taux de change de votre entreprise, il vaut mieux penser à se couvrir pour différentes raisons :

  • ça vous permet de prévoir les mouvements de trésorerie et de rendre plus stable le compte de résultat ;
  • diminuer les baisses financières qui sont en rapport avec les changements du cours de change ;
  • palier à l’obligation de vous tenir souvent au courant du développement du taux de change ;
  • déterminer facilement le coût des produits exportés ;
  • garder la compétitivité des produits de l’entreprise.

Se couvrir contre les risques de change : quelle stratégie adopter ?

Pour venir à bout des risques de change auxquels font face de nombreuses entreprises, il est important de choisir une stratégie qui soit à la hauteur et qui puisse apporter des résultats.

Il faut opter pour une stratégie en prenant compte certains éléments en rapport avec le niveau d’aversion de la société devant les risques qu’elle encourt ou qu’elle peut encourir. À cet effet, diverses positions peuvent être adoptées, soit en refusant complètement de courir des risques ou en choisissant des stratégies qui soient plus risquées, mais qui apporterons des gains.

L’entreprise se trouvant entre ces deux extrêmes peut choisir de protéger ses positions de manière assez partielle, pour plus au moins longtemps. Il est préférable d’indiquer un ratio de risque qui va être tel un étalon pendant le pilotage des transactions. Il y a deux catégories principales de couverture des risques de change, qui sont :

  • la couverture dite financière : avec cette méthode, vous devez avoir recours à des instruments financiers, abordables par le médiateur du marché des changes. Vous aurez donc à choisir entre les contrats à terme, les swaps et les options de change.
  • la couverture dite naturelle : il s’agit d’équilibrer toutes les opérations d’achat et de vente qui sont faites avec la même monnaie.
À lire également :   Peut-on être interdit bancaire à cause d'un découvert ?

Désormais, vous savez tout sur la couverture contre les risques de change.

Amandine Carpentier

Partagez